RETOUR

 

 

 

VIOLETTE ODORANTE

(Viola odorata)

Description :

Plante vivace des prés et des haies dont on utilise les fleurs les feuilles et les racines. Rhizome court, émettant des rejets radicants. Feuilles vert sombre longuement pétiolées. Fleurs violet foncé, odorantes, mellifères. Fruit : capsule polysperme.

Fleurit :

De mars à mai.

Que contint-elle :

Des saponines, des huiles essentielles, des acides organiques. La fleur contient de plus la violarubine (pigment).

A quoi sert-elle :

En infusion la Violette est antiseptique contre la bronchite et la toux. Elle est aussi recommandée pour les ulcères gastro-duodénaux en raison de ses vertus cicatrisantes.

La violette est un fluidifiant des secrétions. Elle est durétique et, de ce fait, trouve son application dans le traitement du rhumatisme. La décoction de feuilles s’emploie en compresses contre les inflammations de la peau et en bains sur les blessures suppurantes, les enflures, les boutons et autres éruptions cutanées.

Sachez aussi  que les fleurs de la violette odorante fournissent une essence réputée en parfumerie. Les fleurs de violette servent également à la préparation d’un sirop pour la toux (décoction de fleurs dans un sirop de sucre) et sont encore utilisées en confiserie.

Attention !

Seule la violette odorante doit être récoltée et non les nombreuses autres espèces du genre viola que l’on trouve dans la nature. Celles-ci se distinguent généralement de la violette odorante par le fait que leurs fleurs ne sont pas entièrement violettes. De plus elles ne sont pas parfumées.

 

RETOUR

J.L